Les marais de Port-Louis

Vendredi 28 janvier 2011, par nadine ramedace, Webmaster // À visiter

Un site naturel hors du commun

Les responsables tiennent à pérenniser cette préservation du marais nord de Port-Louis et à assurer la protection de son environnement. La Municipalité a fait appel à de nombreux partenaires pour adhérer à sa cause. La SAFER est intervenue dans la gestion des problèmes liés à l’agriculture, le PNG et l’ONF s’occupent de la surveillance du site, de la réalisation de divers travaux et de la gestion sur le plan écologique. Plusieurs autres associations intègrent le projet qui se développe d’une manière très satisfaisante pour les concepteurs.

Des aménagements en harmonie avec l’environnement Avant d’établir le programme de préservation du marais nord de Port-Louis, les experts ont réalisé au préalable des études sur le plan sociologique. La population qui vit à proximité du site et celle de la zone côtière, les pêcheurs, les chasseurs et les visiteurs ont été contactés ; l’objectif étant de sensibiliser le public concerné sur la sauvegarde de l’environnement, mais aussi de faire un rappel sur l’histoire et l’utilité du marais, dans le passé. Ces actions ont permis, par la suite, de mettre en œuvre des aménagements en harmonie avec l’existant et qui correspondent aux potentialités de l’endroit. En lançant le programme de préservation du marais nord de Port-Louis, la Municipalité, en partenariat avec différentes associations, ambitionne de développer l’écotourisme dans ce lieu exceptionnel. Les agencements entrepris s’avèrent originaux, très fonctionnels et d’une esthétique originale. Le nombre de touristes et d’autochtones qui viennent visiter le site augmente d’année en année pour s’adonner à la plongée, au canoë-kayak et à la randonnée pédestre, en marge des visites guidées et d’autres activités touristiques organisées par la commune. Les balades dans les marais

Station 1 : Simityè a jandab la – le cimetière du gendarme A l’est du cimetière et de son parking, vous trouverez le départ du sentier. Situé dans une savane, le parcours se dirige sur environ 500 mètre en direction du nord-ouest, et chemine à la limite des zones inondées et sèches.

Station 2 : Maré Tranblé – le marais tremblant Cette étape débute par un caillebotis qui traverse une mangrove arbustive composée de palétuviers noirs. Ensuite, le chemin se poursuit sur un sol fait de vase puis de roche.

Station 3 : Lyann a chat la – la liane du chat Progressivement, la forêt de palétuviers laisse place à la végétation de l’îlot exondé, composée de campêche et d’acacia de faible hauteur. Cette portion du sentier a été historiquement très utilisée pendant le XVIII ème siècle.

Station 4 : Chimen Kas-Moustach – le chemin de Casse - Moustache Cette station est située à un carrefour, au cœur de l’îlot exondé de Kas-Moustach. La trace du Nord-Est mène vers le lieu dit de Casse - Moustache, l’autre à gauche conduit à la station 5.

Station 5 : Maré Roché la – Le marais rocheux Le caillebotis passant sur la roche vous amènera au canal de la pointe Démaré. Sur le parcours, différentes espèces de palétuviers rouges, gris ou noirs émergent de l’eau ou de la vase, riches en crabes et poissons.

La tour d’observation Enfin, du haut de l’observatoire, une vue panoramique embrasse le paysage de l’ensemble du marais, du grand cul de sac marin, de la Basse-Terre, de Montserrat et Antigues.

La tour d’observation est actuellement fermée pour cause de dangerosité

Source : http://www.portail-guadeloupe.com/p...

Portfolio

Dans la même rubrique

Rich média

Contact

Hôtel de Ville

Rue Gambetta le Bourg
97117 Port-Louis
tél : 0590 22 44 00
Fax : 0590 22 82 03
Contacter par mail